Communiqué de presse du POI du 5 octobre

Publié le par christian

Communiqué de presse

PLAN d'URGENCE

 

 

 

Les délégués des 77 comités départementaux du Parti Ouvrier Indépendant ( POI) se sont réunis en Conseil fédéral national les 4 et 5 octobre.

 

1.- Ils ont pris la mesure de l'extrême gravité de la situation créée par le déferlement de la crise financière et économique mondiale.

 

2.- Le Conseil fédéral national a adopté un appel intitulé : " Il y a urgence : maintenant, il faut sortir de l'Union européenne! "

En effet, la Banque centrale européenne a prélevé sur les fonds publics des Etats 931 milliards d'euros et commande à tous les gouvernements une série de mesures et de réformes pour compenser cette gigantesque ponction.

En France : budget 2009 comportant 30 000 suppressions de postes dans les services publics ; plan de restructuration et fermetures d'hôpitaux publics ; privatisation de la Poste...

 

3.- Le Conseil fédéral national informe que la proposition de loi pour le retour au monopole public de la Poste, à l'initiative des élus et de la population de Roquebrun (34),  a été contresignée par 2 500 élus à ce jour. Elle a été déposée par un député sur le bureau de l'Assemblée nationale, qui l'a refusée au motif que "son article premier comportait l'abrogation des directives européennes postales".

 

4. Pour sa part, le POI considère que la seule issue à la crise passe par la nationalisation, sans indemnisation, du secteur des banques et du crédit, la renationalisation de ce qui a été privatisé, l'augmentation des salaires et des pensions... De telles mesures ne pourront être prises que par un gouvernement et une Assemblée constituante souveraine oeuvrant pour le travail et non pour le capital.

 

5.- Le Conseil fédéral national lance une grande campagne pour la signature d'un appel qui se conclut par : "Pour sauver la population, il est indispensable de sortir de l'Union européenne, d'abroger les traités de Maastricht, Nice, Amsterdam et de rejeter le traité de Lisbonne. Là est la condition d'une authentique union libre des peuples d'Europe."

Un grand meeting internationaliste européen se tiendra à Paris courant février sur ces revendications.

 

6.- Sans faire un préalable de ce point de vue,  le POI s'adresse à tous ceux, travailleurs, militants, élus... qui refusent de faire payer à la population les frais de cette crise.

Il propose la tenue d'une conférence nationale, le 7 décembre 2008, de délégués pour l'unité du mouvement ouvrier. Cette conférence débattra des moyens de surmonter les obstacles à l'unité et de préserver l'indépendance de ce mouvement.

 

 

Paris, le 5 octobre 2008-10-05

 

Pour tout contact presse et médias : Michèle Lepeuve, 06 83 21 70 17

 





Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article