A MOLEX, COMME DANS TOUTE LA FRANCE : INTERDICTION DES LICENCIEMENTS !

Publié le par christian

POI Fédération de la Haute-Garonne

10, rue du Chapeau Rouge

 31300 Toulouse

Mail : poi31@orange.fr

 

 

Toulouse, le 6 août 2009 – 15H40

 

 

A MOLEX, COMME DANS TOUTE LA FRANCE : INTERDICTION DES LICENCIEMENTS !

 

La fédération de la Haute-Garonne du Parti ouvrier indépendant (POI) réitère son soutien total aux travailleurs de Molex – ainsi qu’à leurs familles - qui sont en grève illimité depuis le 7 juillet à l’appel de leurs cinq organisations syndicales contre les licenciements et pour le maintien de leur entreprise sur le site de Villemur sur Tarn.

Elle condamne fermement la direction de MOLEX qui par la provocation et l’intimidation – comme ce fut encore le cas mardi soir - et depuis ce matin par le lock-out, tente par tous les moyens de faire pression sur les salariés, afin qu’ils renoncent à leurs revendications légitimes.

La fédération de Haute-Garonne du Pari ouvrier indépendant (POI) demande qu’aucune sanction et qu’aucune condamnation ne soit prise contre les quatre salariés de Molex convoqués ce jeudi matin au Tribunal de grande instance de Toulouse.

Le Parti ouvrier indépendant (POI) qui a lancé un appel dès le 7 décembre dernier aux partis se réclamant du mouvement ouvrier (LO, NPA, PCF, PG, PS) pour que s’organise une marche unie sur Paris pour l’interdiction des licenciements et des suppressions d’emplois, apporte tout son soutien à l’initiative lancée par une conférence de délégués de 20 entreprises – soutenue par des messages de 51 entreprises - qui s’est tenue le 27 juin à Echirolles (Isère), appelant à une rencontre nationale le samedi 5 septembre à Puteaux, afin d’organiser un rassemblement pour l’interdiction des licenciements qui se tiendra à Paris le samedi 3 octobre, première étape vers la marche unie sur Paris de tous les travailleurs des villes et des campagnes.

La fédération de la Haute Garonne du Parti ouvrier indépendant (POI) appelle tous les élus et toutes les organisations se réclamant du mouvement ouvrier du département à organiser la solidarité avec les travailleurs de Molex et avec tous les travailleurs de Haute-Garonne victimes des plans de licenciement, et à organiser dans l’unité le combat pour l’interdiction des licenciements dans le secteur privé comme dans le secteur publique, contre la politique réactionnaire du gouvernement Sarkozy.

Compte tenu de l’urgence, la fédération de Haute-Garonne du Parti ouvrier indépendant (POI) qui aide à la participation du plus grand nombre de délégués d’entreprises à la rencontre nationale du samedi 5 septembre à Puteaux, se déclare favorable à toute réunion unitaire en Haute-Garonne pour l’organisation dans l’unité du combat pour l’interdiction des licenciements.

Plus que jamais le combat dans l’unité pour l’interdiction des licenciements à Molex comme dans toute la France, est urgent et vital pour les travailleurs et leurs familles.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article